1) L’AROMATHERAPIE​ 
* L’huile essentielle est une substance aromatique extraite d’une partie d’un végétal. L’extraction se fait le plus souvent à la vapeur d’eau ou bien par macération sur des chaies de graisse purifiée ou de cire.

* Les huiles essentielles sont très intéressantes et leur efficacité est plus que prouvée en naturopathie car elles agissent à plusieurs niveaux:

niveau physique: migraines, problèmes digestifs, problèmes de peau, problèmes respiratoires, mal de dos, cellulite …
niveau moral : tristesse, colère, dépression…
niveau mental : fatigue intellectuelle, manque de concentration…
niveau énergétique : circulation énergétique dans les méridiens, apaisement / stimulation du système nerveux …

 

* Comment utiliser les huiles essentielles?


– en massages: quelques gouttes mélangées à une huile végétale neutre
– en inhalation
– en bain aromatique
– en compresse chaude ou froide
– par voie orale (sur conseil du thérapeute)

  * Dotées de puissants principes actifs, quelques gouttes suffisent (maximum 4) pour obtenir une grande efficacité. Un excès peut provoquer des brûlures, alors prudence!

 

* Comment agissent- elles?

– Les huiles essentielles pénètrent dans notre organisme soit par la peau, soit par les poumons, soit par notre système digestif. Leurs principes actifs rejoignent alors la circulation sanguine et commencent alors dégager leurs propriétés.

– Quant à leur action sur notre mental, c’est au niveau de notre nez que le voyage commence! En effet, l’odeur de l’huile essentielle agit sur notre système nerveux autonome ainsi que sur notre système hormonal. C’est pourquoi elles agissent pour dissiper la colère, le ressentiment, le stress et nous aident à retrouver la mémoire !

 

* Les contre-indications :

– Ne pas les avaler sans support et sans l’avis de votre thérapeute: un mauvais dosage ou une huile mal choisie provoquerait des vomissements, des brûlures d’estomac et même l’apoplexie dans certains cas!
– Toujours diluer les huiles: en massages, les diluer avec de l’huile végétale neutre, sinon, attention aux brûlures!
– Ne pas les mettre en contact rapproché avec les yeux.
– En cas de grossesse, ne les utiliser que sur l’avis d’un thérapeute confirmé. Certaines d’entre elles provoquent des saignements vaginaux pouvant aller jusqu’à la fausse couche. D’autres traversent la barrière placentaire et être toxiques pour le fœtus.
– Pour les enfants: 1 à 2 gouttes suffisent largement.
– Pour les bébés: elles sont tout à fait contre-indiquées.
– Pour les peaux sensibles: éviter thym, romarin, sauge, basilic, fenouil, cannelle, girofle, gingembre, menthe poivrée.
– Pour les épileptiques : éviter romarin, armoise, hysope et fenouil.
– Pour les traitements homéopathiques : éviter poivre noir, menthe poivrée, camphre et eucalyptus.

 

* Où vous les procurer?

– En magasin de produits naturels, en pharmacie et en parapharmacie.
– Elles doivent être 100% naturelles, 100% pures et de culture biologique si possible ou biodynamiques.

 

2) LA PHYTOTHERAPIE 

* La phytothérapie est l’utilisation des plantes en naturopathie. Elles sont présentées sous différentes formes: Totum (extrait sec d’une partie de la plante), Teintures Mères, tisanes, élixirs, chaque forme respectant les principes actifs de la plante.

* On utilise la phytothérapie pour drainer les toxines et stimuler les fonctions organiques.

* Pour conseiller telle ou telle plante sous telle ou telle forme, votre naturopathe tiendra compte de votre terrain (constitution), de l’état de vos organes filtres (peau, poumon, foie, reins, intestins), de votre force vitale et de vos antécédents médicaux.

* Si vous choisissez vous-même des remèdes en phytothérapie, préférez les plantes biologiques. Vous pourrez les trouvez en magasin de produits naturels, en parapharmacie et en pharmacie.

 

* En Naturopathie, on utilise les compléments alimentaires pour combler les carences, soutenir les fonctions organiques et stimuler l’énergie et la force vitale d’auto-guérison.

* Dans le protocole de soins naturopathiques, les compléments alimentaires interviennent après un drainage. Cependant, si votre déminéralisation est importante et qu’un drainage s’avère trop épuisant, votre Naturopathe débutera le rééquilibrage par une reminéralisation avec des compléments alimentaires.

* Parmi eux se trouvent :

– Les Minéraux

– Les oligo-éléments

– Les vitamines

– Les acides aminés

– Les antioxydants

– Les enzymes

– Les acides gras essentiels ect.

 

Votre Naturopathe les choisira de provenance naturelle, et pourra vous les conseiller sous différentes formes : Poudre, ampoules, granules, sirops …