Les Règles De L’Alimentation​

Votre santé se cache au cœur de vos cellules, la qualité de l’alimentation est donc fondamentale. Le modèle alimentaire le plus adapté à notre métabolisme est, sans aucun doute, celui qui a été adopté depuis des millénaires par nos ancêtres : le régime ancestral. Il n’est bien sur pas question de prôner ici ce modèle alimentaire dans son exactitude : nous vivons aujourd’hui dans un environnement avec des conditions de vie qui n’ont rien de comparable. Il s’agit simplement de s’en inspirer pour se rapprocher des grands principes alimentaires nécessaires à l’amélioration de l’état de santé de la majorité de la population occidentale.

​​​Mastiquer longuement, lentement, et dans le calme.​​
Priorité aux matières grasses d’origine végétales riches en acides gras polyinsaturés : associer à l’huile d’olive riche en acide oléique, d’autres huiles telles que les huiles de tournesol, de colza ou de noix, vierges, et de première pression à froid. Ces huiles, y compris l’huile d’olive, doivent être consommées crues, la cuisson altérant leur structure et les rendant toxiques (création d’acides gras trans). Pour compléter l’apport d’acides gras essentiels, consommer régulièrement des graines oléagineuses d’origine biologique (noix, amandes, noisettes, sésame, lin, tournesol…), des algues et des poissons gras (sardines, anchois, maquereaux…).


Éviter les graisses saturées d’origine animale : limiter la consommation de viande ou de charcuterie au profit des poissons, de la volaille et des œufs de bonne qualité.
Réduire, voire stopper, la consommation de produits laitiers bovins (lait, yaourt, beurre, crème dessert, fromages) qui favorisent l’inflammation et peuvent causer des troubles digestifs. Les laits végétaux, Avoine, riz, soja, amande, de chèvre, de brebis sont, en revanche, généralement plus adaptés.


Privilégier les fruits et légumes frais, de saison et dans la mesure du possible, d’origine biologique : ​consommer au moins un fruit chaque jour, de préférence en dehors ou en début de repas. Manger quotidiennement des crudités et un plat de légumes.


Privilégier les cuissons rapides et douces à la vapeur.

Privilégier les produits céréaliers d’origine biologique, idéalement complets, au détriment des produits raffinés et industriels (sucre, sel, farine, céréales).

Réduire la consommation des aliments suivants : alcool, café, tabac, sucrerie. Ces aliments “épuisent et usent” véritablement l’organisme à long terme et perturbent la digestion.

Hygiène de vie : boire une quantité suffisante d’eau ou d’infusions par jour, pour maintenir l’hydratation cellulaire et l’élimination des toxines.

Pratiquer une activité physique et sportive régulière.​